Actualités décembre



Le n° 76 de la revue Traction-brabant est paru
Pour plus de précisions, contacter
Patrice Maltaverne
association Le Citron Gare
p.maltaverne@orange.fr


  
°

La délégation régionale Languedoc-Roussillon
de la Société des Poètes Français
organise une soirée de poésie
le jeudi 7 décembre 2017 de 18 h à 21 h
Salle Pétrarque à Montpellier
(entrée libre)
Au programme :
- Christian Bobin : La lumière du monde (présentation par Christian Malaplate)
- Brigitte Pellat dit quelques poèmes extraits de son recueil L'apesanteur du pétale
- Kim chante quelques titres de son dernier CD Envol
- Scène ouverte aux poètes qui souhaitent lire ou chanter leurs textes
Pour tout renseignement : téléphone 0681076141 christian.malaplate@wanadoo.fr
Voir le blog traces-de-lumiere.eklablog.fr

°

Claude Vercey
(www.dechargelarevue.com)
signale la parution des deux publications semestrielles de la collection Polder :
Marc Guimo : Un début de réalité  (polder 175)
et Sophie Desseigne : La vie comme elle va (polder 176)
 La couverture du n° 176 de la revue Décharge (que les abonnés recevront autour du 10 décembre)
est présentée sur la page d'accueil de leur site : www.dechargelarevue.com.


°

Mark Kerjean
annonce la sortie aux éditions Goater
(qui ont publié son roman Les corps sont plus lourds que les cœurs brisés)
d'un coffret de 3 recueils de nouvelles intitulé Sandinista,
auquel il a participé avec sa nouvelle « Corner Soul ».

°

Le nouveau Le Golvan vient de paraître,
dernier né des éditions Sipayat
(http://www.sipayat.com) :
18
18, c'est une guerre d'il y a cent ans... Et c'est pourtant un marqueur fort de notre espace contemporain : à chaque village son monument pour une autre armée de pierre. 18, c'est déjà un mythe dans notre géographie mentale. 18. Que reste-il à raconter qui ne l'ait déjà été cent fois de la boue, du froid, des plaies, de la crasse, des corps déchirés, des cervelles abasourdies et de l'absurdité qui pousse l'horreur jusqu'au rire ? Rien en apparence, car 18 est un immense brouhaha d'anecdotes et de récits, de journaux et de romans épiques, une braise de la mémoire sur laquelle le souffle national s'épuisera un jour, chacun le sait, malgré les commémorations pluvieuses, les archives restaurées, les collectionneurs, les passionnés... Tout a été dit sur 18, qu'on célèbrera encore et plus que jamais cette année, en mémoire de ses grands témoins aujourd'hui tombés pour de bon, pour la France... Paradoxalement, il y aura sur 18 toujours plus d'images, de lettres, de fictions et de témoignages pour nous en rendre l'exacte barbarie, à l'odeur près, dans un continuum infini, un trou noir de la mémoire. C'est comme si 18 n'en avait pas fini avec la guerre, les nations et les hommes, comme s'il restait un incompris dans l'histoire. Que resterait-il donc à raconter de 18 qui n'ait pas encore été écrit? Ce livre, peut-être : 18.

°

Anouch Paré
nous signale quelques spectacles/lectures à voir/entendre
auxquels elle a prêté mains lestes :
MISS ALASKA USA
du 6 au 8 Décembre
20 h 30
Le Hublot
01 47 60 10 33
 (Réservations fortement conseillées)
Auteure et interprète : Maïna Madec
Mise en scène collective
Regard mise en scène : Anouch Paré
Scénographie et création d’objets : Camille Riquier
Pour certains, le réchauffement climatique est une menace lointaine. Mais pas pour Nora. Son île, celle où elle a grandi, est en train de fondre. Alors que son village est avalé petit à petit, c’est à son frigo que Nora s’accroche, et comme un seul organisme elle enfle à mesure que son île s’amenuise. Entourée de cette eau vivante qui monte, elle livre tout, de ses pensées d’adolescente à son plus grand rêve : devenir Miss Alaska USA. La Cie Lieux Dits Scénographies nous présente Nora, cette adolescente pour qui le réchauffement climatique prend soudain corps. Par le théâtre et les arts plastiques c'est devant nous que la compagnie va imprimer cette réalité finalement pas si lointaine. Représentation suivie d’un Débat sur le réchauffement climatique et ses conséquences avec Amnesty International
*
UNCUT / SUITE
jeudi 8 décembre
19 h 30
Théâtre des Jeunes Travailleurs, Carhaix
Lecture mise en espace de 2 pièces :
Miracle avant péremption (Anouch Paré) & Après (Thierry Beucher) 
écrites cet automne sur le thème de la "post-vérité"...
L’équipe de La Quicaille qui a accueilli en résidence d’écriture au mois d’août les deux auteurs s’en saisit ! avec les options théâtre du Lycée Paul Sérusier et une équipe d’artistes invités. Le foyer des Jeunes Travailleurs de Carhaix les accueille pour cette soirée. Entrée libre.


°

Tout est dit sur l'affiche :







Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire