Ana Minski


Extraits de mondes (3)

Des souvenirs affluent à la surface des pétales :
L'âcre parfum de la lumière, le goût sucré des papillons...
Les forces de l'enracinement retrouvent les chemins de l'air…

L'espace est chant de corvidés crissement d'herbe marées d'ouest
L'hôte s'harmonise à l'argile détrempée par des sabots ferrés
Sa peau stridule siffle roucoule glousse
Dans sa paume ouverte







Ana Minski : “Warm canto” (acrylique sur toile, 40 x 90).





Se promenant entre le Val-de-Marne et les Pyrénées, tour à tour documentaliste, archéologue, femme de ménage, chômeuse..., Ana Minski a publié quelques poèmes et nouvelles (Le Capital des mots, Les Corrosifs, Créatures, Les tas de mots, Les Artistes Fous Associés, La gazette de la lucarne) et elle peint depuis 2011 : http://mitaghoulier.blogspot.fr/. Présente dans les n°s 5, 6, 7, 8, 12, 14 de Lichen.


2 commentaires:

  1. Emerveillement de réconciliation avec le monde ? Ou quelque chose de cette paix de plénitude qui sature le très beau tableau ? J'aimais tant, dans d'autres de vos poèmes, le tourment visionnaire... J'aime aussi, beaucoup !, cette veine pour moi nouvelle.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup Clément, émerveillement et plénitude, j'aime ! Contente que le tableau vous plaise !

      Supprimer