Brice Noval


Retour

après 40 années
je suis revenu
dans cette petite ville de sous-préfecture
où sont mes plus beaux souvenirs
d'amour

au 19 de la grande rue
le nom de ta mère
figure encore sur la boîte
aux lettres

elle doit être aujourd'hui
une très vieille femme
que je n'ai pas osé
déranger

°

chaque matin j'allais au boulot
à reculons
c'était bien pratique le soir
pas besoin de me retourner
pour rentrer chez moi
par le même chemin








Urbain repenti, Brice Noval vit en ermite dans un village bourguignon, et tient un journal en vers irréguliers. Son blog : http://bnoval.hautetfort.com. Ce texte est extrait de Ceci n'est pas de la poésie (recueil en cours inédit). Présent dans les n°s 14 et 15 de Lichen.

2 commentaires:

  1. C'était pour moi une préfecture, mais je vais rester modeste, souvenirs du premier amour et du premier travail à l'usine aussi, nostalgie ? Jamais plus je ne serai aussi jeune...

    RépondreSupprimer
  2. Merci. Ce sont des choses qui nous reviennent au soir de la vie...

    RépondreSupprimer