Brice Noval



Toussaint

je me suis installé
sur le tard
loin
de la tombe
de mes parents
et ne vais plus les voir
qu'une fois
par an

ils ne me reprochent pas
de leur rendre visite
si rarement
mais je crois
qu'ils en souffrent

comme de leur vivant
ils souffraient
muettement
de ma distance









Urbain repenti, Brice Noval vit en ermite dans un village bourguignon, et tient un journal en vers irréguliers. Son blog : http://bnoval.hautetfort.com. Ce texte est extrait de Ceci n'est pas de la poésie (recueil en cours inédit). Présent dans les n°s 14, 15, 16, 17 et 18 de Lichen.

6 commentaires:

  1. Le dépouillement de votre parole l'écarte des effets expressifs ; c'est peut-être pour cela que dans chacun de vos textes elle me parle. Vous placez bien les mots... J'aime y revenir.

    RépondreSupprimer
  2. Des mots sans artifice, qui sonnent tellement juste *********

    RépondreSupprimer
  3. Merci à tous pour vos commentaires, qui m'encouragent à poursuivre...

    RépondreSupprimer