Colette Daviles-Estinès

La dix-neuvième chambre


De l’eau dans l’air
Trop
À respirer la moisissure
La nuit tousse
Quintes de bruits techno-Vietnam
Sommeil battu comme jeu de cartes

 

La Rivière des Parfums


Vol blanc trouble des oiseaux
La lumière surbrille
La laque de l’eau

 

Reflet


Une jachère
Au milieu des rizières
Elle est trouée de ciel

Le vent des Hauts-Plateaux


Les caféiers sont en neige
Bourrasques parfumées

L’eau, la matière

Mer de Chine, fleuve, rivière, lac, flaque
Je reconnais ce pays d’eau
Je l’ai reconnu partout sans le savoir
Il voyage en moi depuis toujours
Je le comprends
Comme un livre comprend une table des matières

L’eau
Matière inflammable
À la moindre étincelle de lumière
Matière première
À malaxer la poésie du monde





Née au Vietnam, grandie en Afrique, Colette Daviles-Estinès a été longtemps paysanne. Elle puise son inspiration dans un sentiment de perpétuel exil. Nombre de ses textes ont été publiés à La Barbacane, Le Capital des Mots, La Cause littéraire, Un certain regard, Revue 17 secondes, Ce qui reste, Paysages écrits, Le Journal des poètes, Écrit(s) du Nord, Nouveaux délits, Comme en poésie, Verso, La Toile de l'un.... Son recueil de poésie (Allant vers et autres escales) a paru aux éditions de l’Aigrette en 2016. Voir son site : http://voletsouvers.ovh.

11 commentaires:

  1. Ce voyage flottant que j'aime tant lire et relire, et si somptueux d'images pourtant simples, jamais soulignées, et si essentiellement intérieur !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Clément pour votre lecture toujours bienveillante.

      Supprimer
  2. L'eau sous ses trois formes, indispensable à la vie, mieux dites vous: "Matière première à malaxer la poésie du monde." Et on va écrire quoi, nous,grosses pierres brutes, après ça?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais Eric, vous écrirez comme d'habitude : Vous sculpterez les pierres brutes en pierres précieuses.
      Merci :-)

      Supprimer
  3. Des images superbes qui résonnent à l'intérieur... Oui, c'est un beau voyage !

    RépondreSupprimer
  4. L'amniotique (et tous les jeux de son de sens ) pays .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Amniotique, je n'y avais même pas pensé. C'est pourtant bien le moins, pour une Matrie, merci Eric ! :-)

      Supprimer
  5. Toujours cette façon que j'aime tant, par l'alliance de deux ou trois mots, de me ramener en un instant dans l'ambiance exacte de mes voyages. Merci!

    RépondreSupprimer