Didier Du Blé

Un poème extrait de la série Vers un autre horizon


Naître dans une racine ondulée    
Au centre de mon anatomie   
Le miroir du temps immobile    

Lumière en spirales d’ombre   
Qui n’éclaire aucune religion   
Mais l’humanité de l’esprit    

Et la vie embrasse   
Avec le feu et la volonté    
Dans le fluide secret    
À l’intérieur de son silence   
Où l’on est rien      

Sur la Lune morte   
S’engouffrent des identités perdues
Où les yeux sont nus    

Jours intangibles d’un naufragé   
Avec l’éphémère désir qui dort   
Silencieux comme le verbe   
À l’est des cathédrales des êtres   
Pour inventer l’autre moi





Didier Du Blé, né à Paris en 1955, a étudié l’histoire de l’art et les philosophies de l’Orient, travaillé comme documentaliste pour des éditeurs, effectué des voyages et participé à des fouilles archéologiques. Il collabore à des revues et journaux comme critique d’art et de théâtre. Publications : Poursuite (Les Paragraphes Littéraires de Paris), Danse corps de danses (supplément au n° 267 de la Revue Indépendante), Nicolas Roerich, courte biographie (Pax Cultura), Pierre tressée (L’Harmattan), Signes du Voyage (La Parole Miroir), Moments (L’Arbre de Mer), Brûler ses traces (Kirographaires), D’un instant à l’autre (L’Harmattan). Son site : http://didierduble.fr. Présent dans les n°s  4, 7 et 14 de Lichen.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire