Éric Cuissard

J’avais naguère entamé un petit  exercice autour des chiffres. Je le propose aux lichens et les invite à le compléter, modifier, transformer, raturer, censurer, illustrer, punir, flétrir, maudire, prendre, étendre, descendre avec un peu de talent, de préférence. Guillemet de Parantez étant expressément sollicité, œuf corse, dirait Béru !

1
Un
L’envahisseur
La question vulgaire
Le malentendu
Brutale apparition.
Sorti d’où ?
Ne le sachant pas lui-même !
Effrayé de sa propre « étance ».
Indéchiffrable, indivisible !
Unique !
Dans tous les sens !
1.

*

2
Deux
D’eux !
De leurs regards croisés.
La noblesse d’être, la fierté aiguë.
Le miroir
La vue
Trompée déjà !
2.

*

3
Trois
La cité
Minimum et grandiose !
La guerre !
Ln
3.

*

4
Quatre
Le carré
La base solide
Le magique enfin raisonné !
Élément du puzzle infini !
4.

*

5
Cinq
La quinte
Union essentielle et subtile
Sens
Interdit.
5.




Éric Cuissard habite à Reims. Il publie poèmes et récits courts en revue, depuis une quarantaine d'années : Sol'Air (Nantes), Rétroviseur (Lille), Friches (Haute-Vienne), Inédit Nouveau (Belgique) et Phooo (Calcutta). Deux recueils publiés : Sténopé (Sol'Air), Angles des Cris Purs (Books on Demand).


+ voir dans la rubrique « le don de mots » la participation de Guillemet de Parantez au jeu lancé par Éric.

17 commentaires:

  1. Ah Éric, je suis si mauvais à plusieurs jeux ... Pardonnez-moi de rester au bord, goûtant toutefois de là, rêveusement, la perspective ludo-lexico-numérique ;-)

    RépondreSupprimer
  2. 6
    Six
    Le ventre rond
    L'affirmation
    De tous les possibles
    Si !
    6

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le ventre rond de la femme, bien sûr. Merci Colette. Cela mérite une page dans le prochain lichen avec le huit du trop modeste Clément.

      Supprimer
  3. sophie marie Van der pas1 avril 2017 à 12:46

    1- merveille au regard neuf 2- l'échange 3- toujours en conflit 4- ma maison, mon refuge 5-ciel bouleversant d'étoiles.....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci de votre belle participation. Je ne m'attendais pas à tant d'intérêt. Vous ai-je déjà dit que 1954 était une belle année.

      Supprimer
  4. 8
    Aujourd'HUIT je finis
    par me lancer, un orteil
    dans ces deux O
    l'une sur l'autre, pour voir !
    Merci Colette ;-)
    que j'imite un peu !
    Huit
    paire de lunettes ou
    nœud pap' (aux bouts arrondis !)
    ou ∞ infini (désolé, tout petit ici)
    verticalisés
    Huit
    le Oui avec T ajouté (Té !)
    des amis du Sud
    8
    Huit
    ces deux zéros
    qui font tellement
    davantage...
    Ça ira ?
    ;-) Clément

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ouiiii! Je n'avais pas envisagé se regard graphique que Colette nous donne et que vous illustrez bien. Je restais bloqué sûr six à la recherche de jeu de mot. Colette regarde le six et y voit la promesse de l'enfant.

      Supprimer
  5. Ce regard...et sur sans accent! Bon! Quand j'en aurai marre de m'humilier dans l'auto-correction, je ferai attention! Mais je ne suis pas un robot! Na!

    RépondreSupprimer
  6. 7
    Longue réflexion
    D'une bande de gnomes blancs comme neige
    Un penchant merveilleux
    Pour la pèche hebdomadaire
    Ou pour s'envoyer en l'air et toucher le ciel
    C'est à vous...
    7

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Dame Bénédicte, jolie proposition. Cherche éditeur en vue de publication recueil collectif.

      Supprimer
  7. 9
    Vient de sortir
    N'est jamais vieux
    Un peu flagelle
    Godille à droite
    direction gauche
    Le 6 en est
    tout retourné !
    9

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ce neuf, Clément! Les chiffres sont donc traités, ne manque que le zéro nécessaire à une éventuelle suite en nombres. Vous avez d'ailleurs associé le 6 et le 9, provocateur monsieur!

      Supprimer
  8. Six,
    serpent salutaire
    semestrielle Hémistiche
    et Sisyphe s'en sort
    savamment
    penché sur son rond
    6

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un six savant ça c'est sûr! Merci Monsieur Eric C. qui partage mon prénom et mon initiale de nom. J'ai cru un temps que je "somnambulais" pour intervenir sur LICHEN incognito mais pas trop!

      Supprimer
  9. 0
    ce héros
    du néant
    n’a nul besoin
    de cape noire, ni d’épée zébrante
    pour œuvrer
    dans l’ombre
    0
    (Guillemet)

    RépondreSupprimer
  10. 0
    Antihéros
    Qui pointe sur la copie
    à Toto
    Drôle de zozo
    au point mort
    un peu nihiliste
    un peu paumé
    et sans valeur
    ... un vrai cadeau !
    0

    RépondreSupprimer
  11. Quelle réactivité Madame Bénédicte et Monsieur Guillemet! Un cavalier qui surgit dans la nuit...
    Oui, ce Zéro-Zorro fait la loi des grands nombres à la pointe de nos chéquiers...Enfin, si l'on exprime nos avoirs en centimes de francs!

    RépondreSupprimer