Géry Lamarre


Paradis infimes

Fissure de silence
dans le tictac de l’univers
mouvement suspendu du temps
suspendu à sa sensualité
                
Nos paradis infimes
ont la saveur des heures inouïes
apesanteur surprenante
d’une rencontre
d’un poème
vertige de paysages  
couleurs lumières senteurs

Ces paradis infimes
attisent la présence des sens
et les dépoussièrent







Né en 1962 à St-Omer, Géry Lamarre vit aujourd’hui près de Lille. Diplômé en Histoire de l’Art et en Arts plastiques, il peint depuis 1992 (gerylamarre.com) et a participé à de nombreuses expositions aussi bien en France qu’à l’étranger. Depuis quatre ans, ses recherches plastiques l’ont amené à « entrer en poésie », comme une évolution naturelle. Il a contribué à plusieurs revues : Neige (n° 2) et FPM (n° 8, janvier 2017). Présent dans les n°s 6, 8, 12 et 13 de Lichen.

2 commentaires: