Hubert Le Boisselier


Parler 3

Voilà c'est à dire 
À ma manière avec mes mots 
Ou plutôt non avec ma voix 
À ma manière de brute 
Avec les rudiments d'une langue sans repère 
Sans géographie 
Sans trop d'intention 
Que celle de l'instant où le corps s'est dit 
C'est l'heure du bruit 
De s'exclamer 
De rompre ses engagements avec l'histoire 
De ne pas tenir parole
L'heure où la voix prendra tout son éclat 
Dans le vacarme de carnaval 
Du corps repris à sa tombe 
Dans le tumulte de la syntaxe séditieuse 
Le soulèvement du corps contre la main qui pèse son poids de granit 
Sur mon horizon 
C'est l'heure enfin de se dire contre 
Dans le désordre des commencements







Né à Rouen en 1968, Hubert Le Boisselier vit et enseigne près de Lille depuis 1993. Passionné de littérature et de cinéma, il admire particulièrement les Sonnets de Shakespeare, la poésie d'Aragon, d'Aimé Césaire et de Dylan Thomas ; le cinéma d'Alfred Hitchcock le fascine et celui de Pedro Almodovar le touche beaucoup. Plusieurs de ses textes ont été publiés dans les revues La volée, Filigrane, Infusion, Le Capital des mots. Présent dans les n°s 9, 10 14 et 15 de Lichen.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire