Isabelle Bidet

Deux poèmes sans titre inédits

Les oiseaux aiment survoler
Les grandes étendues vertes
L’étoile oubliée de la nuit
L’aube la lèche comme un chat
Quand l’astre dort, les forêts écoutent
Une mélopée d’épices
Et les bouches closes se font répéter
Les envoûtements au gré des vents

*

Mon rêve à l’état brut
Quelques mots dans le creux de la paume
Dans les plis des montagnes
Un oiseau qui écrit des mots dans le ciel
Des sourires éparpillés en haut des branches
Et la pluie qui les colle aux visages
Un chien sans collier qui danse
Une inondation de soleil
Le vent qui décroche une à une les dernières gouttes d’eau
Suspendues aux étoiles.








Maman de deux enfants, Isabelle Bidet vit à la campagne, au bord de la mer, où elle enseigne le français et le latin, après des études de lettres et un master consacré aux poètes Maurice Carême et Marie Noël.

4 commentaires:

  1. C'est une poésie qui fait du bien, merci

    RépondreSupprimer
  2. Vos vers coulent comme une évidence, leur très sûre harmonie transmettant en douceur la singularité de votre regard sur la beauté du monde. Merci

    RépondreSupprimer