Marianne Braux


Une métaphore banale

Un mot
Poignant
Suivi d’un cri hagard

Point d’exclamation
Ni de vaines interrogations

Juste
Une
Longue
Énumération
Infinitive
            Du verbe sinon j’étouffe soit dit entre parenthèses
Suspendue
À vos lèvres
Sans le poids inutile d’une aposiopèse

Trois syllabes dépareillées
Avant la rime
Des lettres dépouillées
Une autre rime

Un oxymore effacé
Un blanc gros d’ennui
Une paronomase

Un écho tremblant
Votre regard sur la page








Marianne Braux est doctorante en littérature française, à l’université d’Adélaïde en Australie où elle vit depuis quatre ans. Ses recherches lui ont ouvert un monde, auquel elle tente de contribuer pas l’écriture. C’est sa première apparition dans Lichen.

2 commentaires:

  1. Si original et profond,intra et méta-rhétorique !! Merci merci, reviendrez-vous ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je l'espère! Merci de votre commentaire.

      Supprimer