Olivier Robert



Encore trois poèmes courts sans titre

à l’infini
bruissant
au gré des choses
une vérité minuscule
s’épuise à être
ou faire comme si
par-delà les mots
qui en contrefont
le trop ordinaire azur
demeurerait toujours
d’elle
l’axiome
interminable de sa science
une pensée d’avant toute syllabe :
étrange appel
pour un dieu quel qu’il soit
d’avoir à se laisser prédire.

*

Ainsi s’en va toute chose
dans un silence de chaussures défaites
et de livres clos
en l’absence confortable de surprise
juste une impression
comme une flaque d’immobiles pensées.

*

Qu’un dé s’égare
Qu’une roulette s’affole
Dans l’ombre s’entremêlent
Des papillons mort-nés.





Olivier Robert  est né en 1983 à Madagascar, sa mort demeure inconnue. On peut lire ses textes sur son blog : auxpoemesperdus.wordpress.com. Présent dans les n°s 11 et 14 de Lichen.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire