Perle Vallens


Éveil

Sarclée la glaise baignée de sel
lentement renaît le long de la grève
Saoûle et pantelante, c'est une terre arable
où moussent les herbes-fanes, fines dentelles
vêture de corps en vers
d'une voix comme un voile
Viscéral contour d'une jachère qui s'éveille
brunis les blés au soleil trop lourd
Arrachée la moisson échouée
à la saison des labours
À quoi penses-tu, sinon aux rides sur le sable ?








Perle Vallens est née à la poésie il y a longtemps, mais y est revenue il y a peu, en privé. Ce n'est qu'à l'automne dernier (on pourrait dire l'automne de sa vie) qu’elle a commencé à rendre certains textes publics, ici ou là, à écrire des nouvelles régulièrement, notamment pour des appels à texte, ainsi que de la poésie, classique ou en vers libres. Ce poème, inédit, est issu d'un recueil de poésie érotique non encore publié : Poupée. C’est sa première apparition dans Lichen.

2 commentaires: