Robert Latxague

Stylo Swing

Poète ?
Pourquoi pas un jour prochain
Écrivain ?
Paraît que ça ne s'improvise pas
Journaliste peut-être ?
Avec ou sans école... faut voir
Musicien ?
On dit qu'il faut savoir improviser, c'est pas coton
Chanteur ?
Oui mais... ça c'était avant
Rappeur ?
Je n'y arrive ni le jour ni la nuit c'est bien ça l'ennui
Sauf que là tout de suite, ça urge
Il s'agit d'accrocher le verbe tout là haut
Au firmament sur les étoiles plantées de pics à pointe hilh de pute !
Sentir sourdre et te pousser au cul les phrases lanceuses d'alerte
Prêtes pas folles les guêpes à se laisser placer sur orbite
Humer dansant dans l'espace
Les parfums fauves de l'after beat

Stylo swing !
Voilà j'ai peut-être trouvé le truc
À fins de laisser couler l'écriture nature sans rature
Le long d'un trait continu de cursives
Sur les trottoirs dans la rue par les chemins
Le long des couloirs dans les escaliers sur les coursives
Aspirée inspirée sous courant d'air continu
À bout d'habits comme tout nu
J'écris



Né à Bayonne une année olympique, Robert Latxague est gascon et journaliste ; ses passions : jazz, rugby, aficion, océan, vins, tours du monde, écritures ; deux ouvrages parus : Le jazz et la photographie (éditions Comp’Act, 1995) et Le Meccano des lettres pas mécaniques (éditions Thélés, 2014).

4 commentaires:

  1. Merci, c'est magnifique ! Oh oui je prends ! Comme un galop contenu, impatient, qui soudain explose et fuse, swinging tout du long la Poésie. Pas fini de relire...

    RépondreSupprimer
  2. Oui ! Votre stylo swingue ! Continuez, continuez !

    RépondreSupprimer
  3. Ah, et puis rien n'est léché ; ce "brut de déferlage" du souffle me plaît décisivement !

    RépondreSupprimer